«

»

Juin 29

20 MEGAWATTS UNE BOUFFEE D’ENERGIE POUR L’ENTREPRENEURIAT

Les jeunes adhérents du Centre d’Application de Développement Intégré (CADI ou KIADY, Kitro Ifaharan’ny Asa sy ny Dingana Iombonana) ont eu l’occasion d’assister à l’inauguration de la plus grande station photovoltaïque de l’Océan Indien, ce samedi 23 juin à Ambohipihaonana, dans la région d’Ambatolampy.

La production d’énergie verte entre dans la vision de développement responsable de l’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion d’entreprises (AMDP) qui a initié le CADI-KIADY. Il s’agit d’une vision partagée et défendue par les Cadiens (adhérents et sortants du CADI-KIADY), qui y sont formés à l’entrepreneuriat avant d’être incubés. Les membres et les partenaires de l’Agence partagent également cette vision.

« Le fait d’assister à l’inauguration d’un projet d’une telle envergure est une occasion de motiver et d’inspirer les jeunes », avance Sylvia Pagès, Entrepreneur Incubator Manager à l’AMDP. Elle est celle qui prend sous son aile les jeunes pousses incubées durant et après leur trois mois de formation au CADI-KIADY. Cette station photovoltaïque, comptant 73 008 panneaux sur 33 hectares donne l’espoir que le développement économique peut se faire dans le respect de l’environnement.

Son utilisation s’avère même plus économique, puisque le coût de l’électricité solaire est 55% moins cher que celle produite à l’huile lourde et au fuel par la JIRAMA (450 Ar contre 1 000 Ar). Une différence qui pourra réellement alléger les charges fixes de ces jeunes entreprises en puissance, tout comme celles de toutes les entreprises implantées à Antananarivo, à Antsirabe ou dans leurs environs.

D’autres localités seraient également en phase d’hybridation (combinaison de l’énergie combustible et de l’énergie solaire), ce qui laisse penser que le pays avance vers une transition énergétique à laquelle les Cadiens participent. En effet, on développe au CADI-KIADY des projets d’électrification rurale et de production de biogaz.

« Voir du positif, comme c’est le cas ici, nous ouvre l’esprit et nous donne l’énergie nécessaire pour mettre en œuvre nos projets », soutient un Cadien de la troisième promotion, impressionné par l’étendue des panneaux alignés dans la station. « C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit qu’il faut aborder le développement », continue-t-il. En effet, les mentalités doivent changer, car voir grand permet de s’engager sur la voie d’un développement économique responsable.