«

»

Avr 30

FRANCOPHONIE

DES DECLARATIONS A LA REALISATION

L’engagement des Chefs d’Etat francophones dans la « Déclaration d’Antananarivo » (XVIème sommet de la Francophonie à Madagascar en novembre 2016) à développer des réponses efficaces dans les domaines du Développement, de l’Education et de l’Emploi, en particulier en direction des femmes et des jeunes, s’est concrétisé par la mise en place de l’Agence Malagasy de Développement Économique et de Promotion d’entreprises (AMDP) dont l’un des outils est Le Centre d’Application de Développement Intégré (CADI) ou Kitro Ifaharan’ny Asa sy ny Dingana Iombonana (KIADY).

Lors de la séance d’information qui a eu lieu au CADI d’Iavoloha ce dimanche 29 avril, en présence du Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina et de la Secrétaire Générale (SG) de la Francophonie, Michaëlle Jean, on a pu savoir, qu’aujourd’hui, une cinquantaine de Cadiens, sortant des deux premières promotions du CADI, ont leurs projets d’entrepreneuriat en phase d’incubation. Un terrain de 100 hectares situé à Ankadirano est mis à leur disposition pour la construction d’un village de loisirs qui aura un impact important sur le développement économique de Toamasina, tout en préservant l’environnement.

Près de trente Cadiens ont décidé d’y implanter leur projets parmi lesquels des activités de loisirs terrestres et nautiques, mais également des activités dites « push » telles que des écolodges, des centres de bien être, des unités de production agroalimentaires etc. Sans oublier les activités supports comme la production d’énergie verte (le biogaz, le charbon vert, l’hydro électrique) et le transport fluvial. Les uns dépendants des autres, les projets seront donc implantés en chaîne de valeurs sur le territoire.

Si bientôt, la troisième promotion du CADI d’Iavoloha intégrera le Centre au mois de mai, on annonce aussi  l’ouverture d’un CADI à Toamasina et un autre à Mahajanga très prochainement. D’autres seront implantés progressivement dans les pôles de croissance du plan Fisandratana.

Des jeunes dynamiques et solidaires

Lors de cette séance d’information, le Président de la République qui a beaucoup apprécié le dynamisme dont les Cadiens ont fait preuve, a surtout recommandé aux jeunes venus très nombreux, d’agir intelligemment et solidairement. C’est ainsi qu’il a insisté sur la nécessité « d’une ambition collective avec une culture d’émergence pour développer le pays ».

Quant à la SG de la Francophonie, elle a manifesté son enthousiasme vis à vis de la détermination et la volonté des jeunes Cadiens dans la concrétisation de leurs projets. En effet, même après un lourd passé, Madagascar présente toujours un potentiel considérable et beaucoup croient encore à la réussite, a-t-elle soutenu.

Michaëlle Jean a également souligné que le modèle de développement intégré initié par l’AMDP, celui d’une approche par territoire et par filière est déjà copié dans plusieurs d’Afrique. Il est important de continuer sur cette voie et de se montrer à la hauteur de cette position d’exemplarité.